Faq : Informations GÉNÉRALES

:)

 

Si certains liens vous amène sur des page VIDES,

c'est que l'abonnement au site est nécessaire pour les visionner,

il en va de la survie du site ...   Merci de m'appuyer !

 



 

 

VOICI l'observation que j'ai faite depuis plusieurs années, sur une la technique de récolte
et de le traitement des arbres destinés à faire des pièces épaisses
pour les structures de murs en pièce sur pièce, (observations sur divers bâtiments très anciens), 
ou pour faire de la planche ou du madrier, tout ça SCIÉ AU MOULIN À SCIE DE CHÂSSE, ou à la scie ronde.

 

Autrefois, que lors de la coupe (récolte) de l'arbre, on écarissait directement sur place en forêt, le tronc d'arbre à la hache sur ses 4 faces.
On obtenait ainsi, des grosses poutres carrées, de 8x8, 10x10, 14x14 pouces etc..

Cette pratique diminuait le poid du tronc d'arbre lors de son transport hors forêt, et permettait aussi de laisser sur place en forêt,

les croûtes d'écorce et les chips de bois provenant de ces écarissages.

 

Il était ainsi plus facile de transporter ces arbres mis "carrés", jusqu'au moulin à scie pour les faire refendre en pièces de mur, de 4 à 5 pouces d'épaisseur.

Dépendant de la grosseur de l'arbre, au sciage on pouvait obtenir 2 ou 3 pièces de mur dans un tronc arbre écarri.


C'est la raison pour laquelle, certaines pièces offrent une face sciée (voir ce lien de sciage vertical à la scie de "châsse") et l'autre face écarrie ;
cette face écarrie est l'une des 2 faces extérieure latérale du tronc, lorsqu'il a été écarri en forêt.

 

C'est ce qui se remarque sur le jeux de pièces des murs, de la maison Petitclerc  dans la section Archives du site, et sur plusieurs autres carrés de maison qui sont décrits sur le site

Le petit graphique suivant montre ces étapes de la récolte et du traitement des arbres, pour devenir des pièces de murs de certaines maisons en pièce sur pièce.
Les étapes de, abattage, couper de longueur, écarrissage, se faisaient en forêt.

Ecarrissage-1

 

 

-2

Sur photo-4, voici ce que donne : un lot de billots ÉCARRIS à la hache sur 4 faces.

Cette photo provient de démonbtage de cages de bois, dans les anses de Québec au 19ième siècle, pour envoyer en Angleterre
Consultez FAq / général / article # 114

 

-4

Photo-4, voici une pièce de mur, écarrie d'un côté et sciée de l'autre




 

Au lieu d'être sciées au moulin à scie ...

J'ai 'ai déjà vu des pièces de murs de maisons (pièce sur pièce), ou des planches, ou des madriers,
qui au lieu d'avoir été refendues dans un moulin à scie comme je l'indique ci-haut,
avaient été refendues à bras d'homme , avec des "scie de long."

--- Ça prenait du bras et du cardio pour faire ce travail !

--- On positionnait l'arbre sur des hauts chevalets, et 2 hommes sciaient à force de bras, l'arbre sur son long, pour le refendre en matériaux.

--- Un homme se tenait par terre, à tenir à bout de bras un bout d'une longue scie, et l'autre se tenait en haut debout, chevauchant le tronc et tenant l'autre bout de la scie.

--- Ce type de refente à la main se distingue par des traits de scies alléatoires, tantôt presque droits, tantôt inclinées.

--- On utilisait une longue scie, appelée une "scie de long."

--- On parle ici de "scieurs d'aix" (ou d'ais, ou d'és, ou d'aisses) ou des "scieurs de long".

 


Photo-3

Sur cette photo, au #4, on voit 2 scieurs d'AIX
voir Faq / général / article #79b, pour une description plus approfondie de ce dessin du grand Francis Back.

 

 


 
Le sciage de l'arbre écarri, au moulin à scie ou à bras
comme décrit ci-haut

prévalait aussi pour faire de la PLANCHE ou du MADRIER.


Consultez sur Faq / général / article 79, pour voir les explications sur la production de ces matériaux planches ou madriers.

 

--- Voici des exemples de madriers épais, dont une face est ÉCARRIE à la hache.
comme décrit plus haut :

Les madriers présentent une face sciée (voir ce lien de sciage vertical à la scie de "châsse") et l'autre face écarrie ;
cette face écarrie est l'une des 2 faces extérieure latérale du tronc, lorsqu'il a été écarri en forêt.


 Ces matériaux (exceptionnels et rares de nos jours), s'appellent:

des planches ou des madriers "DE COSSE", ou "DE CROUTE".

 

--- Ces matériaux que l'on trouve très beaux aujourd'hui, étaient considérés autrefois comme des sous-produits du sciage,

parce que il présentait une face rugueuse avec des marques de hache ou des restant de croute d'écorce de l'arbre.


DONC, on utilisait ces faces de bois BRUT, dans des endroits cachés, comme les plafond de cave ou vide sanitaire
comme planche pour le toit avec la face brute cachée au grenier, des des bâtiments de ferme, etc.

ON CACHAIT CES FACES DE MATÉRIAUX.

Voici quelques exemples sur le site, il y en a beaucoup d'autres si vous fouillez le site dans ses moindres racoins ...

 

-5

-6

Photos 5-6, plafond de cave (vide sanitaire), original de la maison Bourque-segment-3.

 

-7

 Photo-7 : Le carré de la maison Bourque est démonté et charger sur la remorque,
on procède au démontage du plancher de madriers brut de "cosse", du plancher du rez de chaussée.
maison Bourque segment-8

 

 

-7a

Photo 7a : grenier de la cuisine d'été de la maison Leblanc, que j'aie sauvée de la démolition en 2006.
voir son dossier sur Archives

On apperçois les coyaux sur les chevrons, la planche de toit est à l'horizontale clouées à clous carrés.
Certaines planches de toit sont des planches « de croûte »,

c'est à dire les premières planches épaisses du bord de l'arbre lors du sciage au moulin à scie.

Ces planches étaient amincies à la hache aux endroits de croisements sur les chevrons du toit.

 

-8

-9

-10

Sur photos 8-9-10

Voici un exemple de plafond ancien composé de poutres et de madriers de "cosse".

Plafond recrée par Michel Martel, dans sa cave.
Dossier Martel- Segment-16

-11

Photos 11-12-13-14

Autres photos du plafond recrée par Michel Martel en 2006.

On remarque que les madriers de cosse présentant un face brute en dessous,

ont été "gossés" à la hache, lorsqu'il rencontre une poutre à la cave,

pour donner une surface de plancher égale et de niveau pour la marche, sur sa face supérieure.

 

-11 a
Sur la photo 11 a, on voit l'amincissement du madrier de cossel,
pour donner une épaissuer de plancher en surface de 2 pouces.

 

-12

 

-13

 

-14

 



J'ai quelquesfois des madriers ou planches de la sorte à vendre,

consultez la section Matériaux du site.

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 1241 invités et aucun membre en ligne