Faq : Informations GÉNÉRALES

:)

       

Si certains liens vous amène sur des page VIDES,

c'est que l'abonnement au site est nécessaire pour les visionner,

il en va de la survie du site ...   Merci de m'appuyer !

                  

 




 

Numérotage des murs d'une maison en pièce sur pièce.

 

-1

Sur cette photo-1, voici ce que j'appelle :

UNE STRUCTURE (OU UN CARRÉ) DE MAISON EN PIÈCE SUR PIÈCE.

 

Présentement cette structure est complètement déshabillée (curetée) de ses matériaux de recouvrements intérieurs et extérieurs ;

et elle est prête à être démontée, comme un gros jeux de blocs.

 

 

Lorsque cette structure de maison "BRUT" a été construite il y a 200 ans,

il a fallu au-préalable, que le charpentier, TAILLE les pièces de bois (équarries grossièrement à la hache),

pour les façonner en STRUCTURE de murs et en CHARPENTE de toit.

 

Voici comment il a fait ...

 



 


 Lorsque le charpentier a mesurer, tailler et fait les assemblages des pièces de murs et de la charpente de toit de la maison,

il a fait ce travail à plat par terre.

C'est à dire qu'il façonné le jeux de pièces de chaque murs, au plat au sol,

par la suite il a numéroté chacun de ses murs, pour pouvoir en faire le remontage plus tard.

 

Ce remontage de son bâtiment tout tailler et prêt, pouvait se faire sur place,

ou ailleurs en chargeant les matériaux sur une voiture hippomobile, pour les amener au lieu de remontage comme dans une autre rang, au bout du village, dans le village voisin etc.

 

Donc pour faire le remontage de son gros jeux de blocs, sans se mélanger dans le pièces de bois pré-taillées,

il numérotait le tout selon une façon très traditionnelle qui vient de l'ancienne écriture de chiffre.

 Ces chiffres étaient GRAVÉS sur les pièces de bois.

 

Il y a également des marques de numérotage sur la charpente du toit,

parce que elle aussi a été bâti au sol et démontée par la suite pour être remontée sur le carré de la maison plus tard.

 

 

 

-2

Ces marques griffées sont des numérotages anciens, destinés à dé-assembler et ré-assembler, une structure quelconque de bâtiment.

Comme un gros jeu de blocs ...

 

 

-3

Sur photo-3

Les flèches jaunes montrent le numérotage de cette partie de mur.

 

Les flèches jaunes, montrent un ancien numérotage ; ce qui veut dire que certaines pièces de bois de cette structure de maison,

proviennent de pièces récupéré sur la démolition d'une autre maison.

 

-4

Sur cette photo-4, (qui est la même que la #3, mais plus éloignée),

nous montre des flèches bleu, qui sont les numérotages de métal poinçonnés, que j'ai fixer à mon tour,

sur la structure de l;a maison, pour pouvoir la démonter et la remonter ailleurs.

 

 

-5

 Sur photo 5, d'autres griffes de numérotages, pour des petites pièces verticales dans le jeux du pièce sur pièce

 

 


 

 

-6

 Photo-6, coin de mur avec les griffes de son ancien numérotage, voir les photos suivantes pour des détails.

 J'ai accentuer les griffes de numérotages anciens des murs avec une craie JAUNE, pour mieux comprendre.

 

-7

 SUr photos 7-8

 J'ai accentuer les griffes de numérotages anciens des murs avec une craie JAUNE, pour mieux comprendre.

 

 

-8

 

 


 

Le charpentier commençait par graver une grande ligne droite, de haut en bas, sur toute la hauteur des pièces de ce coin de mur.

Cette ligne servait à enligner lors du remontage, les pièces une sur l'autre, en gardant le bon alignement du coin du mvur (coin d'angle), et le fruit de ce coin de mur s'Il y en avait un :

J'ai expliquer aileurs sur le site ce que signifie le FRUIT sur un bâtiment ancien, ou sur ses matériaux comme planches, madriers, poutres diverses.

Voir Faq / extérieur / articles #75.

 

Par la suite à partir de cette grande ligne d'enlignement des pièces, il façonnait son numérotage.

 

Voyons ça en photos 9 à 13

 

-9

Photo-9

en commençant par la base du mur

1 ligne (qui est la grande ligne de départ) = #1 (la pièce de bois #1)

1 ligne ajoutée à la ligne de départ = 2 lignes = le chiffre #2

2 lignes ajoutées à la ligne de départ = 3 lignes = le chiffre #3

 

-10

Photo-10

3 lignes ajoutées à la ligne de départ = 4 lignes = le chiffre #4

 

-11/

Photo-11

Le chiffre #5 = une ligne en oblique, accolée en descendant sur la ligne droite de départ. L'équivalent un peu du chiffre romain 5, mais à l'envers

1 ligne ajoutée au dessus de la ligne oblique = le chiffre #6

2 lignes ajoutées au dessus de la ligne oblique = le chiffre #7

 

-12

Sur photo 12 (erreur sur cette photo dans les chiffres en blanc lisez de bas en haut 7-8-9)

et ainsi de suite, 3 lignes ajoutées au dessus de la ligne oblique = le chiffre #8

3 lignes ajoutées = 9

 

-13

Sur photo 13

et un x à partir de la ligne droite de départ = #10

2 lignes sur le x = #11

et ainsi de suite.

 

Que ce soit une maison de n'importe ou en province, c'est toujours un numérotage ancien qui tourne autour de ce vieux système de gravage.

Quelques fois, lorsque le charpentier ne connait pas ses chiffres, ce ne sont que des traits un à côté de l'autre.

Quelques fois sur des charpentes de toit de grange ce sont des encoches de hache successifs sur l'arête de la poutre.

 

Mais dans tous les cas ce sont des numérotages anciens qui prouve que,

tout comme certaines techniques de constructions contemporaines,

les murs et les charpentes de toit, étaient façonnés au sol avant d'être érigés debout.

 

 


 

 

-14

Autre exemples sur photo-14

 

 

-15

 

 

Photo-16

En peinture orangée, surlignage des anciens numéros de mur.

SOUVENT la grande ligne de départ, était à l'oblique comme sur cette photo.

Le sens des lignes lobliques sur un mur, et sqa distance de partance à la base ou en haut, du coin du mur, déterminait c'était lequel des 4 murs.

Chaque charpentier avait son code d'application de son numérotage sur les murs.

 




 

Numérotage des charpentes de toit.

 

Photo-17

Essayez avant de lire les lignes ci-bas, de trouver les numérotages sur ce détail de charpente de toit ...

 

 

Sur cette photo d'un détail de la belle charpente de toit de la maison Rose Lamothe, récupérée en 2018 à Ste-Angèle de Laval,

on remarque à la base du poinçon, 2 lignes gravées horizontales = le poinçon # 2

et sur son contreventement de gauche, 3 lignes gravées en oblique = le contreventement # 3

et sur son contreventement de droite, 2 lignes gravées en oblique = le contreventement # 2

 

Le numérotage des charpentes de toit, est similaires aux codes des murs.

 

-18

Charpente de toit de la maison Rose Lamothe (segment-5)

 


 

-17

 Toutes les piéces de bois qui composent la charpente de toit, sont comme à l'accoutumé, NUMÉROTÉES d"origine ancienne.

Ici on remarque le chiffre 3 (3 barres) à la base de ce poinçon.

Parce que le charpentier à tailler et assembler temporairement cette charpente au sol, puis l'a numéroté avant de la démonté pour la transporter par la suite sur le chantier de construction de la maison.

Quelques fois le charpentier, pouvait tailler cette charpente plusieurs jours, mois ou années, avant la construction de la maison.
Il l'entreposait pour la ressortir le moment venu.

Charpente de toit de la maison Gauthier de Yamachiche, récupérée en 2020 (segment-3)

 


 

Taillage à l'ancienne, d'une charpente de toit,

par Michel Martel en 2017.

 

 -19

Reconstitution d'une charpente de toit du régime français, par Michel Martel en 2017

taillage comme à l'ancienne de la charpente au sol, numérotage des morceaux, et remontage dans une structure de murs d'une cabane à sucre.

Voir  Faq / intérieurs / article #111

 



 

Voici un autre exemple de numérotage fait avec des marques de haches,

que l'on voit surtout sur des chevrons et des entraits,

des charpentes de toit de maisons ou de bâtiments secondaires de ferme traditionnelle.

 

-20

Sur la photo 20,

un chevron de charpente de toit identifié comme numéro 5.

 



 

Sur mon site il y a plusieurs exemples de ces numérotages anciens,

en voici quelques liens entre autres.
 

 

Dans la section Maisons-Archives, voir ces dossiers :

 

Maison Thibault-Soulard, dossier #30,      segment 2,     textes et photos 24-25-26
https://piecesurpiece.com/maisons-archives/496-thibault-soulard-segment-2-thibault-soulard-segment-2-document-d-expertise-partie-1-3
Celui de la maison Thibault-Soulard est le type le plus répandu chez les maître charpentiers de grande experience.

 

Maison Petitclerc, dossier #46,       segment 6,     textes et photos 123 à 124
https://piecesurpiece.com/maisons-archives/610-petitclerc-segment-6-le-curetage-des-murs-exterieurs-est-commence-plancher-de-madriers-de-l-etage
Celui en exemple sur la maison Petitclerc est plus rustique plus paysan.

 

Maison Lavigne, dossier #55,                      segment 3,     texte et photo 70
https://piecesurpiece.com/maisons-archives/661-lavigne-segment-3-terminaison-des-travaux-de-recuperation-de-la-maison

 

Maison Lapointe, dossier #50                     segment-1,     numérotage ancien au crayon ancien rouge,         photos et texte # 23-24
https://piecesurpiece.com/maisons-archives/626-dossier-50-maison-lapointe-segment-1-construite-en-1772-a-st-francois-de-montmagny-le-demontage-structurel

 

Maison Joyal, dossier #42,               segment 6,     texte et photo 172-173
http://www.piecesurpiece.com/index.php/maisons-archives/475-joyal-segment-6-curetage-des-murs-exterieurs-complete-debut-du-demontage-du-toit

 

Il y a d'autres endroits sur le site qui traite de ce sujet.
Utilisez la fenêtre de recherche dans le haut des pages du site
avec des mots clés pour découvrir,
les secrets disponibles sur le site.

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 200 invités et aucun membre en ligne