Faq : Informations GÉNÉRALES

:)

 

Si certains liens vous amène sur des page VIDES,

c'est que l'abonnement au site est nécessaire pour les visionner,

il en va de la survie du site ...   Merci de m'appuyer !

 

 


 

Vous verrez dans cette article

des exemples de blochets de fer ou de bois

et des "casse Jambes" .

 

Ces blochets sont des pièces de bois ou de métal, qui servent à renforcir une partie de la maison, à angle de 90 degrés.

 et à solidifier des murs de maison,

en les empêchant de s'écarteler et de faire une courbure,

sous la pression de poussée des chevrons de la charpente d'un toit.

 

On les retrouve aux greniers (aux combles) des maisons.

 


 

Les blochets de fer

 

 À l'étage des chambres ou dans l'espace grenier d'une maison en pièce sur pièce, on les voit bien fixés solides sur les dessus des solives de plafond du rez-de-chaussée (sous le pontage de madriers de plancher) et bien fixés (cloués à gros clous forgés) sur la parties supérieure des murs en pièce sur pièce couronnés par la grosse poutre appelé SABLIÈRE, partie du mur de charpente qui dépassent à l'étage des maisons.

Cette partie du haut du mur de pièce sur pièce en bois (ou murs en pierre pour les maisons aux murs massifs de pierre) qui dépassent le plancher de l'étage, s'appelle LE SURCROIT

 

Voici 3 dessins qui proviennent du livre de Georges-Gauthier-Larouche, paru en 1974 ...
Évolution de la maison rurale ... etc (voir dans livres à consulter)
... et qui montrent de quelle façon les blochets métalliques en fer, des maisons de pierre ou de bois,

étaient accrochés sur les sablières et aux solives (poutres) de plafond.

 

Blochet-1

Sur les 3 dessins Blochet 1-2-3, on voit le blochet métalique qui TIRE ensemble sablière et solive (poutre) de plafond.

 

On remarque aussi, une vieille technique du 18ième siècle dans les maisons de pierre ou de bois, qui consistait à remplir de pierrotage et de mortier de chaux, le bas intérieur des versants de toit, SUR la sablière, pour couper davantage le vent et froid qui pouvait s'infiltrer par ce joint toit-haut de murs.

 

Blochet-2

 Sur ce dessin Blochet-2, figure 5-23,

on voit en "VUE DE PROFIL" ,

comment le blochet TIRE ensemble la solive et la sablière pour empêcher l'éacartellement des murs et garder la sablière en ligne droite.

 

 

Blochet-3

 Sur ce dessin Blochet-3, Sur la figure 7.15,

On voit encore comment le blochet TIRE ensemble la solive et la sablière.

 

Autrefois également appelé, des TIRANTS ou des RENARDS

 

-3a

Exemple d'un blochet, lors du remontage de la maison Rose-Lamothe (Archives-Dossier# 63-segment 11)

 

-3b

 

-3c

Sur photos 3b et 3c

Un blochet que j'ai fait faire par une entreprise de métal et installé (lors du remontage d'une maison dans la région de Québec) sur une structure de mur en p.s.pièce, tel mur qui ne possède pas de poteau (colonne) au centre mur.

Ce blochet est harnaché sur le dessus de la solive centrale de la maison (cachée sous les contreplaqués), et se recourbe dans son haut (photo 3c) pour agripper la sablière, pour empêcher que le mur ne fasse "du ventre" vers l'extérieur sous la poussée des chevrons.

 

Voir plus bas sur photo 10a, des modèles de blochets d'équerres oui de tirants,

que je fais faire par une entreprise de métal, lorsque je remonte un carré de pièce sur pièce,

et m'assurer de sa solidité.

 

 

-3 d

Sur photo 3d, 2 blochets métalliques anciens, lors d'une récupération de maison à Tracy.

 

 

VOIR des liens sur le site, à la dernière partie de cette page, qui illustrent de ces blochets.

 


 

 Un autre type de blochet métallique
que l'on nomme également :

 

un ou DES TIRANTS (un ou des RENARDS),

retenant ensemble, des MURS et SOLIVES (des poutres) de plafond.

 

Voici un autre type de blochets, (des tirants) qui sont cloués à gros "clous de main de forge", SUR la ou LES SOLIVES CENTRALES du carré de la maison,

ces solives s'assemblent à tenons-mortaises dans les "poteaux" verticaux ... (ou "colonnes" en language moderne d'ingénirie) ... des centre murs d'une structure de pièce sur pièce.

Il s'agit d'une tige platte de fer, d'environ 2-3- pieds de longueur (un "flat bar" d'environ 1/4 de pouce d'épaisseur par 2 pouces de largeur),  et telle tige qui rendue à l'extérieur des murs, se recourbe sur une barre de métal ronde de 1 pouce de diamètre, formant ainsi un T à l'extérieur.


Ce blochet retient le-s poteau-x pour ne pas qu'il-s s'écarte-nt de la solive.

Et du même coup,  l'assemblage des murs de pièce sur pièce qui s'insèrent dans ce-s poteau-x, sont  aussi tirer un vers l'autre.

 

Voyons un exemple en photos, provenant de mes archives du démontage de la maison Allie en 2012 (voir en archive Martel : Safe # : 84, (84b-84c),ressource2012 / dossier 11-Allie, démontage9juin12).

 

-tirants-1

 

Sur photo Tirants-1

Voici de l'extérieur ces blochets-tirants qui TIRENT les solives de plafond VERS L'EXTÉRIEUR et les arnachent solidement aux 2 poteaux centraux verticaux, qui eux font partie de l'assemblage de pièce sur pièce du mur.

 

 

-tirants-2

Sur photo Tirants-2

Sous les blochets on voit les solives de plafond dont leurs bouts sont taillés en gros tenons, qui s'assemblent dans les mortaises ouvertes des 2 poteaux.

 

Meme chose sur Sur photo Tirants-3 suivante.

 

-tirants-3

 

-tirants-4

Sur photo -tirants-4

voici le tirant métallique ancien de solive-poteau de mur.

Un "flat bar" de métal de près de 1/4 de pouce d'épaisseur, percé sur sa longueur de trous anciens carrés

pour recevoir la forme carrée des gros clous forgés qui vont retenir le tirant sur le dessus de la solive.

 

Le flat bar est recourbé à son extrémité sur une tige de fer carrée, qui va bloquer l'assemblage par l'extérieur du poteau.

 

Les lignes BLEUs sur la photo indique l'épaisseur du mur de pièce sur pièce

Les lignes ROUGEs indique la largeur de la solive qui entre tenon-mortaise dans le poteau de mur.

Voir photo suivante, les lignes JAUNEs

 

tirants-4

Ici Sur photo Tirants-4,

J'ai dessiné grossièrement en jaune, la forme de ces blochets, qui tel que décrit plus haut : sont cloués à PLAT sur les solives, et se terminent en T à l'extérieur des murs, barrant ainsi les solives et murs ensemble.

Donc sur cette photo, lors du démontage de cette structure de murs, il a fallu DÉCLOUÉ les blochets du dessus des solives, et le pousser vers l'extérieur, pour débarrer cet assemblage de solive-poteaux.

Assemblage très fort pour retenir des murs ... on a rien inventé de nos jours ....

 

VOIR des liens sur le site, à la dernière partie de cette page, qui illustrent de ces blochets métalliques.

 

 

La version plus ancienne en bois (18ème siècle)

de ce type de blochet extérieur,

est le prolongement de la solive de plafond

taillée en tenon qui traverse le poteau vertical

de l'assemblage en pièce sur pièce du mur

et qui ressort à l'extérieur, barré à chevilles de bois dur.

 

Encore une fois ici, pour contenir l'écartellement

des murs longitudinaux de la maison.

 

-40

 

Sur photo-40

On voit le blochet de bois, qui ressort du mur, à gauche des baies de fenêtres.

 

-41

 

-42

Sur photo-42

Ici la "queue" du blochet de bois, qui passe en tenon au travers le poteau vertical et bloqué avec deux chevilles de bois dur

a été coupée, lors d'un recouvrement de déclin horizontal au 19ème siècle, des murs extérieurs de la maison.

 

 -43

 Sur photos 43-44

On voit le blochet de "barrure" des murs longitudinaux

de la maison Martel-Béliveau

reconstitués pour une remis en valeur adéquate de l'origine

du bâtiment au tournant du 18 et 19ème siècle.

 

On voit le blochet, dans le haut du coin supérieur de la porte.

-44

 

 


 

  Les blochets de bois de murs intérieurs,

 

aussi appelés : des Bras d'ange, du bois croche,

un équerre de racine, des tirants  etc.

 

Les blochets de bois, proviennent de base de troncs d'arbres et du début des racines du bas de l'arbre, on découpait un équerre dans ces pièces de bois franc courbées naturellement et d'une grande force de résistance en forme d'équerre à angle droit.

 

alt-1

Photo-1

Voici un blochet de bois, fixer solidement avec des gros boulons forgés à la main,

au travers le plancher à la solive de plafond en dessous,

et sur le poteau de la structure de mur en pièce sur pièce et la sablière.

 

 

Voici des liens sur mon site qui vont vous montrer des blochets divers, soit en bois ou en métal.

 

 

Pour photo suivante 28

Section Archives / dossier #1 / maison Martel-Béliveau / segment 15 / Photos 24 et texte explicatif, blochet de bois de renforcement à 90 degrés, d'une poutre de soutien à un Poteau.

 

-28

Ici le blochet de bois est fixé à l'envers, sur le poteau et sous la poutre de plafond.

 

Pour photos suivantes 29-30-30a

Section Archives / dossier #1 / maison Martel-Béliveau / segment 16 / Photos 29 à 31 et texte explicatif, blochet de bois de renforcement à 90 degrés, dUne poutre de soutien à un Poteau.

 

-29

Le blochet de bois (ou équerre de racine).

La boîte de bois (au plafond) construite sur le poteau de soutien, cache une "veine" majeure de conduits électriques qui traveses la cave à cet endroit au plafond, pour ensuite migrer dans le mur Sud.

Cette boîte est ouvrable pour l'accès aux fils électriques si besoin.

 

-30

 

-30-a

 

 

Section Archives / dossier #18 / maison Normandin / segment 1 / photo 25-31, et textes explicatifs, blochet de bois de renforcement à 90 degrés, d’un mur versus la solive de plafond du rez-de-chaussée.


 

alt
Photo-31

Regardez moi cette énorme "équerre de racine" sur photo-31, appelée également autrefois "un bras d'ange" ou du "bois croche",

cette équerre est fixé sur le dessus de la solive centrale, et au centre-mur arrière et la sablière de ce mur arrière.

Un équerre semblable sur le centre-mur avant de la maison a été enlevé lorsqu'on a fait la chambre et la lucarne.

On peut voir la cicatrice sur le plancher (photos 30 du dossier #18    Normandin    seg-1  ),  de l'autre équerre enlevée ; une braquette de fer de gros format la remplace.

 

 

 

alt photo-28

sur photo-28,

provenant de : Archives /  dossier #11 / maison Couture / seg 3          

Le blochet dans le grenier original de la maison avant le curettage et le démontage de la maison

 

 

alt photo-32

 

provenant de : Archives / dossier #11 / maison Couture / seg 15

Nous voyons à gauche de la photo sur la solive (poutre) le même blochet  que la photo 28 ci-haut, qui a été remis en place,

et sur la solive de droite un blochet métallique a été fabriquè pour renforcir la solive au mur et installer sur celle-ci. Modèle de blochet comme la photo 10 ci-bas.        

Lire les textes explicatifs de ce dossier Couture.

 

Autre exemple sur photo suivante :

 

- Bras d'ange-1

- Bras d'ange-1 = qui retient une solive de plafond à un mur structurel en pièce sur pièce, caché derrière le lambris de planches verticales anciennes.

 

-photo 99

Ici sur photo 99, exemple de longs blochets de structure de grange.

Indiqués en flèches blanches.

 

 

Et finalement sur photo # 100 suivante

les blochets de bois, qui soutiennent une charpente de toit, dite "à l'anglaise" (ou d'influence du dernier quart du 19ème siècle).

Consultez l'article : Faq / général / article # 0004

 

-photo-100

Photo-100, provenant d'une maison du dernier quart du 19ème siècles, Portneuf.

Charpente de toit composée de chevrons et entraits en A traditionnel sciés, se rejoignant au faîte à angle de 45%, et se terminant à la base des chevrons, à « l’anglaise »

avec bouts des chevrons aboutissant hors les descentes de murs de quelques pieds,

assis sur blochets de bois contre-barrés avec des jambettes,

ces ‘triangles isocèles » de la base des chevrons, sont assis sur des grosses sablières écarries manuellement à la hache.

 


 

Les Blochets de bois, de type “casse-jambe”.

 

 

 

2 Photos d'un casse-jambe, situé au grenier.


Consultez l'article de ces 2 photos sur :
FAq / général / articles #109

pour voir les détails de ce casse-jambe de 200 ans, encore présent au grenier de la maison de Jocelyn.

 

 Qu'est-ce que ce "casse-jambe" ??

C'est une grosse poutre de bois, qui au grenier des très anciennes maisons, était située à deux pieds de hauteur du plancher et reliait le haut des murs façade et arrière de la maison.

 

Ce long « tirant », empêchait l'écartèlement de ces deux murs, murs longitudinaux de la maison qui recevaient la poussée des chevrons de la forte charpente de toit.

On devait chevaucher cette poutre, pour circuler au centre du grenier,

d’où son nom de « Casse-Jambe ».

 

-André-1

-André-2

-André-3

-André-4

Sur photos André 1-2-3-4

Magnifiques photos d'un Casse-Jambe, toujours présent dans une maison du 18ème siècle.

Maison exceptionnelle de la région de Québec.

 

Le casse-jambe trône à l'étage, par dessus ce plancher peint en orangé traditionnel.

Sur la photo André-3, il s'assemble en queue d'aronde dans la sablière, le tout cacher par un joint de mortier de chaux traditionnel.

 

 

 

Consultez également cet autre exemple :


Archive / dossier #46  la maison Petitclerc / segment #3 / photos 34b à 34f,

on y voit les encoches d'assemblage en queues d'aronde, dans les sablières des murs façade et arrière de la maison,

qui indiquent, l'ancien emplacement d'un blochet de bois de type CASSE-JAMBE,

ou ”poutre transversale de la maison”, située entre les sablières longitudinale.

 

Ce casse-jambe,  tirait à l'origine de la maison et son vaste grenier, les sablières une vers l’autre.

Vous verrez dans le segment-3 de la maison Ptitclerc, la découverte de cette très ancienne pièce de charpenterie

d'influence de la façon de bâtir du régime Français,

et qui vient confirmer l'âge vénérable + que bicentenaire de cette maison Petitclerc.

Examinons cette découverte, en photos suivante # 34b-34c-34d et 34e

DSC 9370

Photo-34b

Sur photo 34b, la flèche jaune, montre l'endroit d'une "encoche" taillée dans la sablière du mur arrière.

 

DSC 9365

Photo-34c

Voici cette encoche de plus près, sur photo 34c et 34d

DSC 9366

Photo-34d

On remarque sur photo 34d, que cette encoche, pour recevoir une extrémité de la poutre casse-jambe, est taillée en queue d'aronde, assemblage qui va permettre au "tirant" casse-jambe, de retenir le mur.

DSC 9368

Photo-34e

Le même genre d'encoche existe, vis à vis l'autre, sur le haut du mur façade de la maison, sur photo-34e.

DSC 9370edit

Photo-34f

Sur cette photo 34f, j'ai dessiné l'emplacement de ce casse-jambe, que l'on devait chevaucher, à l'origine de la construction de la maison, lorsque l'étage de la maison servait de vaste grenier pour l'entreposage des grains et de divers articles.

On a enlever ce casse jambe encombrant, lors de la construction des chambres à l'étage, ainsi que des lucarnes de toit, probablement vers le milieu du 19ième siècle.

Pour conserver le tirant des ces 2 murs longitudinal du bâtiment, on a remplacé ce casse-jambe, par 2 blochets métalliques. On voit un de ces blochet sur la photo-43 plus loin dans cette page.

 


 

Liens sur le site de :

Blochets métalliques qui tirent une sablière vers une solive de plafond.

 


 Voici 2 exemples de blochets métalliques anciens

dossier #57    Désilets           seg-6               photo 16, blochet installé sur solive lors du remontage, blochet neuf que j’ai fait faire.

http://www.piecesurpiece.com/index.php/maisons-archives/683-antoine-desilets-segment-6-remontage-planches-de-toit-d-origine-ossature-pour-isolation-pulverisee


dossier #46    Petitclerc        seg-3               photos 43, on voit un blochet métallique qui tire la sablière vers la solive de plafond du rez-de-chaussée, située sous le plancher de madriers.

http://www.piecesurpiece.com/index.php/maisons-archives/578-petitclerc-segment-3-curetage-a-l-etage-la-magnifique-charpente-de-toit-se-devoile

 

Voici 1 exemple d'une sorte de blochet métallique de conception 2018

 Photo-10

sur photo-10 = Voici un exemple d'un blochet métallique que je fais quelques fois concevoir par un atelier de soudure, pour renforcir une solive au mur.

 

 Photo-10a

Voici des exemples de renforcement métalliques que je fais faire dans des entreprises de métaux,

lorsque je supervise un remontage d'un carré de maison en pièce sur pièce.

#1 - Blochets métalliques (fer), comme expliquer ci-haut, tirant solives de plafond et sablières.

#2 - Équerres à 90 degrés, perforés, qui viendra renforcir par l'extérieur du bâtiment, les quatres joints d'angle (des coins) des 4 sablières. Maintenus aux sablières par des tire-fonds.

#3 - Des longueurs de fer "d'angle" perforés, pour cosolider diverses pièces de bois altérées.

 


 

Liens sur le site de :

Blochets métalliques qui gardent une solive de plafond ancré dans un poteau de mur,

pour empêcher l'écartellement des 2 murs longitudinaux de la maison.

 

 

Exemple d'une solive centrale de plafond de rez-de-chaussée, avec tenons à ses extrémitées entrés en travers de Poteau central de mur,

cette solive est BARRÉE par l’extérieur, avec chevilles dans l’extrémité du tenon allongé à l’extérieur.

 Exemple-1 :

dossier #26    Chartier          seg-1               photos 30 et texte explicatif

http://www.piecesurpiece.com/index.php/maisons-archives/315-dossier-26-maison-chartier-deschesnes-segment-1-charpente-de-toit-normande-st-jean-port-jolie-chaine-de-titre-1775

Exemple-2 :

dossier 31      Martel             seg-1               photo 10, avec exemple fournil de Bruno

http://www.piecesurpiece.com/index.php/maisons-archives/144-dossier-1-maison-martel-beliveau-segment-1

Exemple-3 :

dossier            Gauthier-Yamachiche           seg-2               photos 5-6-7-8, exemple blochets forgés cloués SUR LE CÖTÉ de la solive

http://www.piecesurpiece.com/index.php/maisons-vente/721-gauthier-yamachiche-segment-2-le-curetage-au-rez-de-chaussee-et-decouvertes-historiques

 

Exemple d'une solive centrale de plafond de rez-de-chaussée, avec tenons à ses extrémitées entrés en travers de Poteau central de mur,

exemple d'un talon de solive, appuyé sur son encoche dans la solive

Exemple-1 :

dossier            Gauthier-Yamachiche           seg-2               photos 5-6-7-8, exemple de TALONS et de blochets forges cloués SUR LE CÖTÉ de la solive

http://www.piecesurpiece.com/index.php/maisons-archives/721-gauthier-yamachiche-segment-2-le-curetage-au-rez-de-chaussee-et-decouvertes-historiques

 

 

Il y a d'autres endroits sur le site qui traitent de ce sujet.
Utilisez la fenêtre de recherche dans le haut des pages du site
avec des mots clés pour découvrir,
les secrets disponibles sur le site.

 

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 1241 invités et aucun membre en ligne