La section Maisons-Archives du site ... une banque phénoménale d'informations sur le patrimoine bâti Québécois !

:)

 

Segment-1, début de la récupération.

Segment-2, curetage extérieur et démontage.

Segment-3, remontage structurel.

Segment-4, remontage isolation.

Segment-5, apparence extérieure, finition

Segment-6, apparence intérieure, finition

 


Suite du remontage structurel, et isolation.

 


image 38

 

 

photos 38-39, Le grenier de la cuisine d'été, abrité de la pluie, entrepose les planchers de madriers de la grande maison. Ce grenier non isolé présentement, devient très chaud lorsque le soleil plombe sur le papier noir, il sert de séchoir pour le plancher entreposé. Les planchers seront donc à bon degré d'humidité pour l'installation dans quelques semaines. Si les madriers sont trop humide à l'installation, le problème surviendra avec le chauffage d'hiver, ils vont sécher de beaucoup et retirer. (retirer = ils vont créer des fentes plus larges dans les bouvetures, parce que le bois rétréci.)

 

 


image 39

 

 

 

 


image 40

 

 

photos 40-41, Les sablières et leurs "goussets" (barrures de coins), sont assemblées pour compléter le haut des murs.

 

 


image 41

 

 

 

 


image 42

 

 

photo 42, Trois tours d'échafauds, sont montées sur le plancher temporaire de l'étage, pour l'assemblage de la charpente de toit.

 

 


image 43

 

 

photos 43 à 52, Remontage de charpente de toit, nettoyé à l'avance, ainsi que les restaurations et renforcissements d'usage, selon les façons de faire en charpenterie Française.

 

 


image 44

 

 

 

 


image 45
 

 

 

 

 

 

 


image 46

 

 

 

 


image 47

 

 

 

 


image 48

 

 

 

 


image 49

 

 

photos 53, On voit le mur pignon de la cuisine d'été et une partie du mur pignon de la grande maison. Vous vous souvenez, que lors de la récupération de la maison, on avait remarqué, qu'une épaisseur de 1 à 2 pouces de pourri était installé sur ces murs, à cause de la vieille brique poreuse installé sans chambre d'air, cimentée directement sur ces murs de pièces exposés aux intempéries. Le problème a été résolu, en grattant cette épaisseur de bois altéré, avec la pointe d'une scie mécanique. Ces murs sont redevenus sur le bois sain, le tout sera caché dans l'isolation pulvérisé. PAr contre la face intérieure de ces pièces de bois, n'étaient pas altéré, et c'est cette face qui va demeurer apparente.

 

 


image 50

 

 

photo 50, Vous vous rappelez, que lors de la récupération de cette maison, le mur arrière en pièce sur pièce était absent. Il a été remplacé ici par un mur conventionnel en 2x10. On a pas insisté ici pour reconstituer un mur en pièce sur pièce, parce que la finition intérieur de ce mur sera de crépi, comme à une certaine époque de la maison. On ne verra pas la constitution structurale de ce mur.

 

 


image 51

 

 

 

 


image 52
 
 

 

 

 

 

 


image 53

 

 

photos 53 à 56, Réinstallation et restauration de la planche d'origine du toit. Avec perforations pour trous de futures lucarnes. Cette planche sera rapidement couverte d'une membrane goudronné de 15 livres, pour abrité temporairement la maison des pluies ; même procédé que sur le toit de la cuisine d'été.

 

 


image 54

 

 

 

 


image 55

 

 

 

 


image 56
 

 

 

 

 

 


image 57

 

 

photos 57-58-59, L'isolation choisie pour tout le bâtiment, est l'uréthane giglé, avec constituant de soya. Pour ce genre d'isolation, la construction d'une ossature légère et ajourée, reposant sur « l'Antiquité », était de mise. Cette ossature en 2x3 et 2x4 permet d'isoler rapidement et adéquatement le bâtiment et d'obtenir une bonne chambre d'air « froide » pour la ventilation, sous les revêtements extérieurs finals des murs et toit.

 

 


image 58

 

 

 

 


image 59
 
 

 

 

 

 

 


image 60

 

 

photos 60 à 64, Voici ce que ça donne de l'intérieur, le grenier de la maison revit, nettoyé et restauré. Admirez …

 


Photos supplémentaires, faisant suite à la série de photos de remontage de la maison, commençant en page 3.

 

 


image 61

 

 

 

 


image 62

 

 

 

 


image 63

 

 

 

 


image 64

 

 

 

 

image 65

 

 

Photos 65 à 68, Pendant que s'effectuent à l'extérieur, les travaux d'ossature et d'isolation de la maison, la toiture étanche à la pluie à 97% offre déjà la possibilité de réinstaller le pourcentage de plancher de madriers d'origine récupéré. Madriers nettoyés aupréalable, ils sont d'un brun vieilli de 230 ans en dessous, et d'une belle usure de pied à l'endos, dans l'ancien grenier. Les numérotages de ces madriers, appliqués lors de la récupération, jouent ici un rôle primordial pour réussir une belle restauration.


 

 

 

 


image 66

 

 

 

 


image 67

 

 

 

 

image 68

 

 

 

 


image 69

 

 

photos 69, Le grenier restauré de la cuisine d'été, est tout aussi impressionnant, je suis ici, à rebâtir le plancher de madriers de pin d'origine.


 

 

 

 


image 70

 

 

photos 70 à 74, Pulvérisation de l'isolant dans l'ossature.

 

 


image 71

 

 

 

 


image 72

 

 

 

 


image 73

 

 

 

 


image 74

 

 

D'autres photos sont à venir dans ce dossier.

 

Qui est en ligne?

Nous avons 1246 invités et aucun membre en ligne