Maisons-Vente

:)

Segment-1, Présentation de la maison dans son état de récupération en 2021

Segment-2, Le curetage de l'étage de la maison, constations de beaux matériaux de boiseries anciennes toujours sur place.

Segment-3, Le curetage du rez-de-chaussée et une vue de la cave.

Segment-4, Curetage des murs extérieurs, intervention d'un habile opérateur de pelle mécanique.

Segment-5, Apparence extérieure d'origine de la maison ; suite des curetages extérieurs ; charpenterie traditionnelle

Segment-6, Fin des curetages extérieures ; la charpente de toit mise à nue ; le carré de pièces mis à nu.

Segment-7, Le démontage FINAL de la maison, en famille et en vidéo historique.

Segment-8, SUITE du démontage FINAL de la maison.

 


 

Ce segment-3 de la maison Bourque de Ste-Angèle

Nous montre les travaux de curetages du rez-de-chaussée

et un coup d'oeil à la cave.

 

 

-1
-1

 

  

-2
-2

Les divisions de murs du R.D.Chaussée, ont été récupérés (belles planches de pin rabotées).

Les lattes couvre joints du plafond de madriers ont été enlevé.

 

On voit les murs périphériques de la maison sur son crépi d'origine.

 

Ces travaux de curetage se sont effectués par temps froid d'hiver 2021 (février à mars), temps idéal pour faire ces travaux poussièreux.

 

 

-3
-3

 

 

 

 

-4
-4

Sur photo-4, le crépi sur lattes des murs est cureté.

Le carré de pièces apparait et se présente comme des pièces de bois de pin gigantesques, sciées à la scie de chasse.

 

 

-5
-5

 

 

-6
-6

 

 

-7
-7

 Très beau carré de murs en pièce sur pièce.

 

-8
-8

 

 

-9
-9

 

 

-10
-10

 La ralonge arrière (cuisine d'été) est une structure à claire-voie remplie de Bran de scie.

Elle ne sera pas conservée, par contre Michel Bourque se charge de la démolir lentement

en récupérant les matériaux encore réutilisables.

 

-11
-11

 

 

-12
-12

 

 

-13
-13

 Ces photos nous montre les lieux nettoyés du crépi, le carré de la maison est à cette étape complètement cureté et prêt pour le démontage final.

Mais auparavant il reste à faire les curetage extérieurs, que nous verrons dans les segments suivants.

 

-14
-14

 

 

-15
-15

 

 

-16
-16

 



 

La cave de la maison.

 

-17
-17

La cave se présente comme un ancien vide sanitaire, qui a été vers les années 1951, recreusé en son centre-cave.

Des mûrets de ciments sont venus soutenir la terre du DESSOUS de la vieille fondation de pierre, qui n'est pas profonde dans le sol.

 

-18
-18

 

 

-19
-19

 Au plafond de la cave, on remarque les grosse poutres de plancher du R.D.Chaussée, qui sont des arbres ronds avec écorce équarris sur le dessus seulement pour revoir les madriers de plancher.

 

Ces poutres de cave, très rigides et anti-pourrisseux sont d'ancienne épinette rouge.

Du tamarak (tamarin), bois très rare de nos jours et plus dense que le mélèze actuel.

Bois extrêmement dure et pesant.

On appelle ces poutres des lambourdes ou des grumes.

 

 

 

-20
-20

Le dessous des madriers de plancher, présente la crôute de sciage de ces madriers et

souvent le côté équarris des arbres mis en carré par la hache avant de les amener au moulin à scie

Les madriers sont amincis à la hache vis à vis les lambourdes, pour donner un plancher égal sur le dessus.

 

-21
-21

 

 

-22
-22

On peut voir sur photo 22 les murets de ciment du re-creusage de la cave.

Un bloc de ciment possède l'année 1951, qui nous situe dans le temps pour ce re-creusage des lieux.

 

-23
-23

 

 

-24
-24

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 257 invités et aucun membre en ligne