Faq : Informations GÉNÉRALES

:)

 

Voici un exemple d'erreurs de restauration d'un bâtiment de pierre de 1674, artéfact parmi les + rare au Québec encore debout, provenant de cette période centrale du régime Français.

Erreurs provenant de probablement une firme d'ingénérie ou d'architecte-s, qui n'ont pas les connaissances requises pour respecter certains aspects majeurs d'un tel bâtiment joyaux du patrimoine bâti Québécois.

Erreur provenant également des représentants au ministère gouvernemental, de "pseudo-s spécialiste-s", qui n'ont pas supervisés ce chantier et ont "laissé aller" l'entrepreneur.

 

 

Voici le courriel que j'ai reçu en aout 2023, d'une collègue restauratrice de maisons patrimoniales.
(Question de respecter l'anonymat des personnes concernées, les noms sont cachés)

 

Salut Michel,


Y.R.  est passé voir la maison Forget à Laval aujourd'hui et il à pris des photos de la maison que j'ai jointe à mon message !


Le toit n'est toujours pas fermé ???

Et je ne comprends pas pourquoi il est encore ouvert... qu'ont ils fait de la planche d'origine du pontage du toit ? et pourquoi l'ont ils enlevé ? c'est pourtant un élément essentiel à remettre en valeur sur un tel artéfact ?

La charpente est redue toute grise maintenant par la soleil qui la brûle .... elle à complètement perdue sa belle patine d'origine !
Une méchante job de nettoyage et de frottage pour ramener cela beau !


Même les joints de maçonnerie sont affreux et la couleur est foncée en ta..à moins qu'il refasse un crépi par dessus comme à l'origine ...

Dis moi ce que tu en penses svp ...

Je comprends pas les démarches de la firme d'architecture qui s'occupe de se dossier !

Ils ont tu l'intention de remplacer la charpente pourtant elle ne semblait pas abîmé au point de la laisser à nu depuis tout ce temps

Merci Mike à plus,

M.R.

 

Réponse :

Ayoye ... !

Je ne sais pas ce qu’ ils font avec ça, mais en gros c’est de la totale ignorance de plusieurs principes de remise en valeur dans les règles de l'art.

À mon avis ils ne mettrons pas un crépi sur la maçonnerie des murs extérieurs, les joints de mortier sont trop finement découpés pour montrer les pierres, erreur encore ici de remise en valeur puriste,

et la couleur du mortier, gris mortier moderne, c'est vraiment pas ça ... très amateur et gros manque de connaissances en bâtiments d'un tel âge.

Effectivement, mettre a nue une charpente de toit de près de 350 ans pendant des mois aux intempéries et soleil qui brûle, c'est atroce, Le bois de la charpente est déjà rendu couleur gris planches de grange.

ET on ne voit pas l'intérieur, ils ont probablement enlever tous les planchers et tous les matériaux anciens encore bons dans le bâtiment, gaffe monumentale.


C’est ça une firme avec des ingénieurs ou architectes non-avertis, mal guidés, méconnaissants.

Et ou sont les responsables au ministère du patrimoine .... ? Est-ce qu'ils font par exprès pour "dormir sur la switch ...

 

heil on parle d'un bâtiment du début de notre histoire, c'est pas rien quand même !!

 

Extrêmement malheureux ...

 

 

 

 

 

 

 



 
Avancement de la restauration de la maison Forget à Laval.
Le 8 octobre 2023.
 
Ils ont scié la charpente! C'est inacceptable!

 
 

 

 

C'est foutu, les générations à venir vont en faire une farce historique.
 
Bravo architecte ou entrepreneur en charge !
 
Bel exemple de manque de connaissance flagrante dans le domaine de la préservation et de la remise en valeur ADÉQUATE d'un artéfact national d'importance.
 
Pour votre information messieurs les improvisateurs professionnels, lorsqu'on a une charpente de toit très ancienne à restaurer, on ne remplace pas les constituantes, on les renforcis sans les altérées ou les faire disparaitre.
 
Ce que vous avez fait ici sur ce chantier est extremement amateur et improvisé.
 
Vous auriez intéret a consulter en toute humilité, des gens ou des organismes qui ont réalisés des projets de restaurations exemplaires au Québec.
 
Avec votre orgueil personnel de non informés et qui ne veulent à quek part rien savoir", vous venez messieurs les "diplomes", de scrapper une page d'histoire du Québec.
 
Votre intervention contrevient à la règle fondamentale qui prévaut en restauration, celle de la réversabilité. Votre intervention est irréversible dans le temps, sur cette charpente ancienne.
 
Extremement malheureux !

 

 

 

 

 

 Ce message s'adresse aux entrepreneurs-es, architectes et ingénieurs-es, qui ont "scrappé" une des plus rares maison du 17ème siècle encore debout au Québec. La maison Forget de Laval.

Je sais que par votre égo et orgueil de "spécialistes qui savent tout", et qui s'ingénue à improviser dans le domaine de la restauration d'usage d'un batiment patrimonial, vous m'envoyez présentement probablement "promener", en tant que ti-coune pas de diplomes ...
mais je vous passe le message quand meme, pour vous "instruire" un peu.

Et en passant, je me fou pas mal de ne pas avoir de diplome ... si vous saviez tout ce que j'ai dans mes connaissances et expériences sur le terrain et tout ce que je pourrais vous suggérer et vous apprendre.

Je vous suggère entre autres, de regarder et d'analyser les processus de restauration de la maison Thibault-Soulard, en plein centre village de St-Augustin de Desmaures, batiment appartenant à la municipalité, qui a été déménagé en bloc de la campagne avoisinante jusqu'au centre village, pour une remise en valeur historique, d'usage.

Entre autres, jetez un regard sur la préservation de la charpente de toit ancienne, que l'architecte Jean-Claude Gauthier a mis en oeuvre sur le batiment, devenu batiment public. J'ai travailler et suggérer plusieurs processus d'intervention dans ce chantier, rien n'est parfait, mais c'est pas mal mieux que ce que vous avez fait à Laval ...

Allez voir ca, sur mon site, dans la section Archives, le dossier #30 segment-6. Et tant qu'à y etre, regardez les autres segments de ce dossier, qui vont vous "instruire" sur d'autres paramètres de restauration historique...


Jetez un oeil au résultat de remise en valeur de la charpente de toit du batiment Thibault-Soulard. "Tout" a été préservé dans son intégralité historique.
De plus au niveau ingénierie du batiment, AUCUN POID, autre que son propre poid ne pèse sur ce toit ancien. La charpente ancienne, n'est là que comme témoin de la charpenterie du tournant du 18ème siècle, pour montrer aux générations futures, "c'est quoi" une charpente de toit complexe d'influence du régime Francais, dans toute sa splendeur, ses matériaux et sa patine D'ORIGINE.

La solution est fort simple, l'architecte a GONFLÉ par l'extérieur la toiture ancienne, avec une structure en acier qui ne s'appuie aucunement sur le batiment, mais qui est autoportante et d'assises directement au sol.

La vielle maison "flotte" littéralement sans poids indus, sous la charpente moderne d'acier. Structure métallique subtilement bien camouflée au niveau architectural, et qui protège "aux normes et by the book", le vieux batiment, le trèsor du passé.

On est loin de la beurasse que vous avez fait à Laval les copains-ines.

Dans cette ossature extérieure au toit ancien du batiment, se cache subtilement et avec intelligence, une isolation thermique du toit et certaines mécaniques du batiment comme : électricité, ventilation, sprinkler (parce que c'est un batiment public), etc.

Le grenier du batiment, apparait vu de l'intérieur, comme à son origine. Sans modifications ajouts ou "charcuterie architecturale" de la charpente de toit, comme vous avez malheureusement fait sur la maison Forget.

Et la planche d'origine du toit y est exposé à 95%. La patine est intacte (rien n'a été exposé au soleil et intempéries, comme vous avez fait), et l'ensemble est de toute beauté, très respectueux du batiment, et d'un rappel de souvenances du passé pour la postérité.
Actuellement dans ce grenier ancien de la maison Thibault-Soulard, on y présente des expositions diverses, petites conférences et interprétations des lieux dans toute la pure vision véritable de charpenterie ancienne.
Toutes les interventions qui ont été faites sur et dans le batiment sont RÉVERSIBLES.
C'est public, allez-y.

Des exemples comme ca messieurs-dames "à diplomes", si vous en voulez je peux vous en fournir pour écrire un livre, entre autre mon site en est rempli ... donnez vous donc la peine d'au moins, y jeter un oeil.

Allez voir aussi, entre autres encore une fois à Victoriaville, la restauration du 3 de la Gare. Meme procédé pour le toit. Pour aller voir ce dossier sur mon site, vous allez obliger par contre de dépenser un gros 10 piastres pour vous abonner ...


Pilez sur votre orgueil, et donnez vous la peine de consultez, Messieurs Dames les pro !

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 509 invités et aucun membre en ligne